WikiOasis

Le wiki de l’Oasis du Coq à l’Âme,
un éco-village en construction

Fermes bio-intensives : Des micro-fermes pour nourrir la France ? [Ciné-Débat]

Article collaboratif

Fermes bio-intensives : Des micro-fermes pour nourrir la France ? [Ciné-Débat]

Chaque premier samedi du mois c’est le Week-End des BénéLoves. Et de 20h30 à 22H environ nous échangeons sur des thèmes de la transition que l’Oasis souhaite explorer. Venez nombreux échanger, apprendre et inspirer.


Le samedi 02 septembre 2023 nous abordons :

Sources des documents diffusés et plus :

Nourrir l’humanité : le défi du siècle, par Mister Geopolitix

Tilt ! – 11:57

00:00 – Comment le monde se nourrit de nos jours ?

03:02 – Les défis à venir (population et climat)

Résumé :

8 milliards de personnes à nourrir avec 8,4 milliards de tonnes produites chaque année (1t/pers/an). Aujourd’hui nous sommes capable de nourrir tout le monde, pourtant le nombre de personnes qui souffre de sous alimentation chronique a augmenté. On produit massivement 200 variétés sur les 6000 possibles. 66% des récoltes sont faites par une dizaines de plantes seulement.

Les microfermes – Le bec Hellouin
L’Ecole de Permaculture du Bec Hellouin – 2015 – 31:49

Introduction à la permaculture, mise en oeuvre au sein d’une Micro Ferme.

En 2010, 7 années après avoir créé notre ferme, nous avons synthétisé nos recherches en matière de maraîchage biologique : c’est la méthode de la Ferme du Bec Hellouin. Nous avons alors proposé le concept de microferme permaculturelle qui a connu depuis un fort essor, en France, en Europe et dans divers pays. Cette méthode évolue depuis au fil des recherches et des échanges, et ne demande qu’à être adaptée à d’autres domaines que le maraîchage. 1m2 de marre génère 1Kg de poisson par an, sans intrant. La diversification de production est gage de sécurité en cas d’aléas.

Sommaire :

00:00 – La micro-agriculture

02:05 – Le recherche

03:06 : Productivité de la micro-ferme

04:28 – Les 4 piliers de la micro-agriculture

05:33 – Constitution d’une micro-ferme bio intensive

22:47 – Avantages d’une micro-ferme

Résumé :

Une agriculture qui tire son énergie du soleil et pas du pétrole. Caractérisé par une grande densification des végétaux (arbres, cultures étagées, densité au sol). Inspiration micro-maraichage nord américain, culture asiatique, maraichers parisiens du 19eme. Sur 1000 m2 ils sortent dès la première année, autant de légumes qu’une production avec tracteur sur 1 ha (10 000 m2). Et autant de légumes à l’heure. John Jeavons est le père de la micro-agriculture, ainsi que Eliot Colman. 3 piliers de la micro-agriculture : prendre soin du sol, densifier les plantations, associer les cultures. 1ha minimum pour un maraicher bio mécanisé dont 1000m2 de serre. Sur un 1ha (10 000m2), c’est 7000m2 productif. En micro-ferme seulement000 1000m2 de productif donc 9/10eme du terrain libre pour la biodiversité. Dans le nature 99% des plantes sont pérennes (et pas annuelles)

Ressources :

Le ferme du Bec Hellouin – Pionnière en permaculture en France, elle a beaucoup œuvrer à rendre crédible cette alternative d’agriculture. De nombreux ouvrages qui font référence et qui sont inspirants, ont été publiés.

Recherche Action de l’INRAE, sur la ferme du Bec Hellouin

Interview: John Jeavons | Agriculture durable

Eliot Colman – Micro agriculture productive – Eliot Coleman, pionnier de l’agriculture de demain, pratique la microculture biologique à haute productivité. À l’opposé de l’agriculture intensive et chimique, Coleman propose un retour aux valeurs humaines et naturelles. Et sa façon de faire influence des agriculteurs partout sur la planète.

Un modèle de ferme bio intensive pour transformer l’agriculture mondiale

“Ce qu’on veut, c’est remplacer l’agriculture de masse par une masse d’agriculteurs” Une ferme à “échelle humaine” et rentable, c’est ce qu’a créé le québécois Jean-Martin Fortier. Et il souhaite montrer qu’une révolution agricole est possible. Brut nature l’a rencontré.

Comment construire partout des territoires nourriciers ?
Mouvement Colibris – 01:18:12

80% de ce qui est produit sort de notre territoire local. 60% des fruits et 40% des légumes sont importés. 4 fois moins d’agriculteurs qu’il y a 40ans. L’agroécologie est une urgence, l’agri est responsable de 15% de la pollution GES dans le monde et 20% en France. Agri responsable de 50% de déclin des oiseaux.

Comment nourrir la France de 2050 sans engrais chimiques ?
Le monde – 09:47

Comment nourrir tous les Français ? Tous les humains ? À partir des années 1950, les besoins alimentaires de la planète ont été en grande partie couverts grâce à une découverte révolutionnaire : la synthétisation de l’azote de l’air. Un principe chimique qui permet de faire exploser les rendements agricoles. Sauf qu’aujourd’hui, l’excès d’azote dans les sols, dans l’air et dans l’eau pose de nombreux problèmes. Il menace la biodiversité, pollue les sols et participe même à la formation de particules fines, nocives pour la santé humaine. Existe-t-il une alternative à ces engrais chimiques, vraiment tenable à l’échelle d’un pays comme la France, de l’Europe, ou même, du monde ? Explication.

En résumé :

Si la consommation animale passe de 50% à 30%, on divise par 2 l’azote sur les sols. On continue à manger autant, sans augmenter la surface agricole, sans importation, pour une population qui aura augmenté de 10% en 2050.

Sources :

Évolution de la population et des surfaces agricoles dans le monde, OCDE https://search.oecd.org/agriculture/u…

Utilisation des engrais de synthèse en France, Unifa https://osez-agroecologie.org/images/…

Rendement du blé tendre en France https://www.researchgate.net/publicat…

Cultiver des légumineuses pour réduire l’utilisation d’intrants de synthèse, Agriculture et environnement, Ademe https://osez-agroecologie.org/images/…

« Diversification Practices Reduce Organic to Conventional Yield Gap », Ponisio et al., The Royal Society Publishing https://royalsocietypublishing.org/do…

Reshaping the European Agro-Food System and Closing Its Nitrogen Cycle, Billen et al., One Earth https://www.sciencedirect.com/science…

« Global Option Space for Organic Agriculture is Delimited by Nitrogen Availability », Barbieri et al., Nature https://www.nature.com/articles/s4301…

Lire aussi :

“Sortir des engrais chimiques en cinq ans ?”, Le Monde https://www.lemonde.fr/blog/huet/2021…

“Les Apprentis sorciers de l’azote”, Claude Aubert, Éditions Terre vivante “La Bretagne : bol d’air à l’ammoniac”, Splann https://splann.org/

On s’en fout de nourrir le monde – Jean Martin Fortier
Association Pour la Santé de la Terre et du Vivant – 02:24

Jean-Martin Fortier est un agriculteur, enseignant, entrepreneur et écrivain québécois, qui s’inscrit dans le mouvement de l’agriculture biologique et dont la spécificité est d’avoir développé un modèle de ferme maraîchère sur petite surface ou micro-ferme. Dans cet extrait, il montre en quoi la problématique de nourrir le monde est un faux dilemme.

Ressources :

Agriculture familiale selon l’ONU – Les agricultures familiales représentent 90 % des exploitations dans le monde et produisent environ les 2/3 de l’alimentation mondiale. En 2014, on dénombrait 570 millions d’exploitations agricoles donc 500 millions de fermes familiales. Elles jouent donc un rôle clé pour répondre au triple défi de la sécurité alimentaire, de la lutte contre la pauvreté et de la durabilité des ressources.

ONU Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable – 500 millions de petites exploitations agricoles fournissent jusqu’à 80 % de la nourriture consommée dans les pays en développement. Investir dans ces exploitations constitue donc un moyen considérable d’améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition des plus pauvres et d’accroître la production alimentaire pour les marchés locaux et mondiaux. La malnutrition est la cause de près de la moitié (45%) des décès d’enfants de moins de 5 ans – 3,1 millions d’enfants chaque année

Entendre les avis divergents :

Au Brésil, l’agrobusiness dévore les savanes du “Cerrado”
France24 – 06:57

En pleine pandémie de Covid-19, le soja brésilien ne s’est jamais aussi bien porté, conséquence de la chute du réal et des tensions entre les États-Unis et la Chine. La production du Brésil, premier exportateur mondial, a atteint un niveau record cette année, en particulier dans l’Ouest de l’Etat de Bahia. Mais le développement de l’agriculture intensive a eu raison de 50 % de la couverture végétale du territoire du “Cerrado”, un type de savane tropicale, entraînant irrigation intensive, destruction des écosystèmes et spoliation des petites communautés agricoles de la région.

Résumé :

Nourrir le planète : quelle agriculture demain ?

https://www.tv5monde.com/emissions/episode/objectif-monde-nourrir-la-planete-quelle-agriculture-demain

Le monde agricole va mal. Accusés d’abîmer la terre, de ne pas respecter l’environnement, de maltraiter les animaux, d’intoxiquer les consommateurs, les agriculteurs doivent composer avec la baisse des prix de vente et la pression d’investissements toujours plus lourds. Aujourd’hui, leur détresse est réelle et le nombre de suicides dans la profession est alarmant. Sur le continent africain aussi les jeunes se détournent de la terre. Et pourtant, en 2050 nous serons près de dix milliards d’humains sur la planète. Peut-on nourrir autant de bouches sans OGM, sans hormones et sans produit phytosanitaires ? Comment produire bien, bon et sain ? L’agriculture biologique est-elle une solution ? Grâce aux reportages des chaînes partenaires et aux témoignages des invités, « Objectif Monde » mène l’enquête et lance le débat.

Invités : Christiane Lambert, présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA) ;

Benoist Apparu, ancien ministre, maire de Châlons-en-Champagne, initiateur du Forum international de l’agriculture

Planet A. Présentation : Dominique Laresche.

Ça Vous Regarde – Le débat : 9 milliards de bouches à nourrir ?

https://dai.ly/x19hn9v

LCP – 47:35

L’article 25 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme a énoncé que « toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation… ». Pourtant, le défi est grand quand on sait que dans moins de 40 ans, la terre comptera 9 milliards d’habitants, soit 2 milliards de plus qu’aujourd’hui. Or, à l’heure actuelle, plus de 900 millions de personnes souffrent déjà de la faim. Déjà Thomas Robert Malthus est devenu célèbre pour avoir dit que le monde courrait à sa perte parce que « les subsistances croissent en progression arithmétique, tandis que les populations croissent en progression géométriques ». En effet, la production agricole mondiale devrait croître de près de 50% pour faire face à l’augmentation de la population en quatre décennies, mais au-delà de produire plus, il faut également prévoir de produire mieux.
Notre planète aura-t-elle assez de ressources pour tous nous alimenter ? Quelle agriculture faudra-t-il inventer pour répondre au double défi de nourrir toutes les bouches et de préserver l’environnement ?
Au moment où le projet de loi d’avenir sur l’Agriculture soutenu par Stéphane Le Foll est débattu à l’Assemblée nationale dans lequel le ministre ambitionne de renforcer la compétitivité des filières et de prendre le tournant de l’agroécologie, Arnaud Ardoin en débat avec ses invités.

Sommaire :

04:35 – reportage enjeu et gaspillage

08:05 – Débat sur les enjeux agricoles

13:05 – Capacité à nourrir le monde

Résumé : De nombreux pays sont en demande, et nous sommes exportateur. Nous devons continuer à exporter pour ne pas laisser le marché uniquement aux USA.

25 Most Unbelievable Agriculture Machines and Ingenious Tools 81
Les machines avenir de l’agriculture en Amérique
XXL CHANTIER A L’AMERICAINE full JD !
semis de colza dans la marne – AubeAgri Production 03:59

Aujourd’hui on se retrouve pour un chantier de semis de colza dans la marne sur une ferme équipé entièrement en John Deere. Je vous laisse visionner ces quelques images et vous souhaite une bonne vidéo!

Résumé : En france on ne trouve pas beaucoup de publication sur le modèle intensif. Il faut aller aux USA pour trouver des vidéos qui glorifient la production sur de vastes espaces. Mais on en trouve aussi en france, comme cette vidéo.

La parole au centre

Laisser un commentaire

Vous pourrez aussi aimer

Coresponsabilité
oasisCALA
Co-responsabilité : Dilution de responsabilité ou pouvoir d'action ?
Chèvre animation exercice
oasisCALA
Condition animale - Les animaux, des travailleurs comme les autres ?
Sobriété Heureuse
Marc
Croissance et consommation : La sobriété heureuse est-elle une alternative ? [Ciné-Débat]